« La peur de la mort » – Episode 3

Nouvelle écrite par Juraj MICHALIK

Épisodes précédents

Épisode 1

Épisode 2

Le vaisseau d’Ise s’approche lentement des ruines de la ville, sur lesquelles la nuit venait de tomber et décide finalement de se poser près de l’ancien hypermarché. Il s’empare de son fusil, saute de la cabine du vaisseau et monte sur le toit du bâtiment pour se préparer à l’arrivée imminente de sa proie. Celle-ci apparait finalement à l’aube sur les restes de la rue à côté de l’hypermarché. Ise ajuste son arme et presse la gâchette alors que l’individu s’effondre sur le sol. S’approchant de la victime il vérifie qu’elle est encore bien en vie. Il se saisit d’elle, l’emprisonne dans son vaisseau et se met en route vers Haven.

            A son arrivée en ville, il sort du vaisseau avec sa victime, alors que les récupérateurs des « sujets d’expérimentation » l’attendent déjà près de la porte pour la récupérer. Sans un regard, Ise les quitte et rejoint la chambre 106.

-Salut, Lex… alors, c’est fait. Ils t’ont appliqué le Flux que j’ai récupéré?

« Non, et je ne crois pas qu’ils aient l’intention de m’injecter quoi que ce soit. »

« Comment ?! Mais… j’ai explicitement dit au Collecteur que ce Flux était pour toi. Es-tu sûr qu’ils ne vont pas te le donner? »

« J’ai demandé à l’infirmière et elle m’a dit qu’il n’y avait pas de Flux Vital pour moi. »

« Je vais me renseigner auprès du Collecteur, c’est sûrement une erreur. Je reviens tout de suite. »

Ise se précipite dans le bureau du Collecteur.

« Bonjour » dit-il à la jeune femme assise derrière le bureau, « hier soir, j’ai apporté du Flux Vital et j’ai bien spécifié qu’il était destiné à Lex de la chambre 106. Or il me dit ne rien avoir reçu aujourd’hui. »

« Oui. C’est exact… Ce n’est pas une erreur. »

« Je vous demande pardon ? »

« Comme vous ne vouliez pas d’argent en échange du Flux, j’ai décidé de le vendre moi-même. »

« Quoi ?! » s’exclame Ise incrédule. « Ai-je bien entendu? A qui l’avez-vous vendu ? »

« A moi. » dit une voix derrière Ise.

C’était le Superviseur, le chef de la Régulation de Haven. Ise n’aimait pas beaucoup les gens de la Régulation, mais jamais il n’aurait imaginé que l’un d’eux serait capable d’un tel acte.

« Depuis combien de temps achetez-vous le flux que je destine aux citoyens? » demande Ise en colère.

« Depuis que vous les apportez. » répond froidement la jeune femme toujours assise derrière son bureau. Elle sourit. « Qu’est-ce-que vous croyez ? Comment avez-vous pu imaginer une seule seconde que j’allais laisser passer une telle occasion de gagner de l’argent ?! Ma famille ou moi-même, nous pourrions en avoir besoin! »

« Vous deux… vous avez trahi les citoyens de Haven! » s’emporte Ise.

« Et que vas-tu faire? » demande le Superviseur. « Je pourrais t’emprisonner au Centre d’Exploitation. » dit-il d’un ton qui se voulant menaçant. « Mais pour cette fois tu as de la chance. La Régulation a besoin des chasseurs. Retourne donc au boulot ! »

Ise ne répond rien. Il sait qu’il était inutile de discuter, du moins pour le moment.

« Bien » dit le Superviseur, satisfait du silence d’Ise « Tout est réglé. » ajoute-t-il avant de sortir du bureau.

«  Il vous a bien calmé ! », s’amuse la jeune femme avec un large sourire. Ise, sentant la rage et l’impuissance monter en lui, préfère sortir du bureau pour retourner voir Lex qui voit immédiatement que quelque chose de grave s’est produit.

Sans un mot, les deux amis sortent sur la terrasse de l’hôpital où Ise raconte sa dispute avec le Superviseur.

« Je ne pensais pas les membres de la Régulation aussi insensibles. Mais je ne suis pas surpris non plus. Sauver des gens n’a jamais semblé être leur préoccupation. »

« Mais comment ai-je fait pour ne rien remarquer ? » demande Ise dépité. « Que font-ils avec tout ce flux? Je n’ai jamais vraiment pensé à ceux que j’ai tués, je me suis toujours concentré sur ceux que j’ai sauvés. Mais au final, je n’ai sauvé personne mis à part quelques privilégiés ! Je ne suis qu’un meurtrier. Je suis même incapable de sauver mon ami. »

-Tu ne dois pas être désolé pour moi, répond Lex. « Je me suis préparé à mourir. Et quant à toi, tu peux toujours quitter la ville. Mais tu ne dois pas partir seul. »

Ise sent tout de suite où Lex veut en venir et en toute connaissance de cause, il se prononce finalement, l’air grave :

-Mais si nous voulons libérer les esclaves, il faudra d’abord réduire le Centre à néant pour ne pas que nos efforts aient été vains et

-Je pense savoir comment y parvenir”, l’interrompt Lex.

Les deux hommes mettent au point le plan. Ise n’est pas sûr que Lex tienne jusqu’au bout de l’aventure et réalise sa part du contrat. Avec toute la rage que l’espoir peut lui apporter, Ise abandonne l’hôpital pour commencer les préparatifs.

Pour citer cette nouvelle :

MICHALIKJuraj (21 août 2012) “« La peur de la mort » – Épisode 3”. Passerelles [carnet du service Science & Société de l’Université de Lyon]. Consulté le ….  http://passerelles.hypotheses.org/892